Ondes téléphoniques... Un ex-directeur de technologie rompt le silence...

Matti Niemelä, est un nom qui ne vous dit probablement pas grand chose, il fait partie de ces hommes au service des technologies nouvelles, de ceux qui nous permettent de bénéficier d'innovations technologiques, dont nous usons au quotidien et dont certaines nous sont devenues indispensables.

 

La vie de Matti Niemelä, qui a 44 ans aujourd'hui, avait tout du conte de fées, quand en 1997 Nokia le recrute et le forme aux derniers cris de la téléphonie.

Seulement 10 ans après, l'homme qui est très intelligent, surdoué même, devient directeur technologique.

Il est à l'origine du développement des premiers téléphones portables, ainsi que des premières clés USB et connexions WLAN et WIFI.

Ensuite, vous le devinez, Matti Niemelä grassement rémunéré pour ses talents de directeur et son génie inventif, se donnait corps et âme pour la firme Nokia, celle qui l'employait.

Vous vous demandez sans doute où je veux en venir, et commencez peut-être même à envier la vie idyllique de cet homme, a qui tout semble avoir réussi...

Détrompez-vous !

La santé de Matti Niemelä, s'est hélas détériorée à ce jour, au point qu'il ne puisse plus à l'heure où je vous parle, se déplacer autrement qu'avec un déambulateur.

Un terrible diagnostic est tombé en 2001, après qu'on lui ait fait passer une IRM et procédé à des prélèvements céphalo-rachidiens. Il souffrait de la sclérose en plaque et de surcroît d'une forme particulière de cancer du cerveau.

Bien entendu, il faut rester très prudent quant à l'effet nocif des radiations téléphoniques, sujet tabou et qui a fait l'objet d'études on l'espère sérieuses, attestant qu'il n'y avait aucun danger à utiliser à outrance son téléphone portable.

Matti Niemelä, lui, se veut plus catégorique, en affirmant que selon des études préliminaires, les rayonnements augmenteraient l'apparition de la sclérose en plaques.

Ces propos n'engagent toutefois que lui, car les membres du personnel médical qui le suivent, ne souhaitent pas se prononcer sur le sujet.

Matti aurait déclaré, je cite : " les radiations ont incontestablement multiplié les symptômes de ma maladie, et les symptômes de la sclérose en plaques peuvent être facilement confondus avec les symptômes de radiation du téléphone portable, en tout cas pour moi, c'est le téléphone portable qui a détruit ma santé..."

Matti Niemelä raconte que les premiers symptômes de son "mal" s'étaient manifestés dès la première année d'exercice chez Nokia.

Par exemple, il raconte qu'en temps que grand joueur de badminton, il n'arrivait plus à "servir le moineau".

Ensuite ne pouvait-il plus parler au téléphone tout en marchant, car cela lui provoquait étrangement des problèmes sévères de coordination. S'il insistait, le rayonnement devenant donc plus intense, des troubles de l'élocution apparaissaient.

Enfin, une terrible sensation de brûlure se faisait sentir au niveau de son oreille, jusqu'au jour ou sa peau devint insensible.

Matti, qui pressentait souffrir d'un cancer du cerveau, tout en rejetant cette idée, se décida alors à consulter un médecin... La suite, vous la connaissez désormais.

Matti Niemelä, aujourd'hui, ne peut plus supporter la moindre radiation, il se doit d'éviter de rester trop longtemps dans les espaces publics, sujets à de nombreux rayonnements, ou même une simple salle de cinéma, pour les mêmes raisons.

Désormais, l'ex-directeur de technologie vit reclus entre les 4 murs de sa maison, tout comme dans ceux d'une prison qu'il ne quittera jamais.

Matti, se veut rassurant en avouant tout de même, je cite : "je me déplaçais partout dans le monde avec un transmetteur à la main, l'exposition aux rayonnements était très forte du matin au soir, et même la nuit. Peu de gens en ont eu une telle dose".

Ce qui l'inquiète, c'est qu'aucune mise en garde n'est faite concernant ce qu'il conviendrait d'appeler selon lui, une "distance recommandée" entre l'oreille et l'appareil, que nul n'applique avec son téléphone portable.

Il craint pour la santé des jeunes en priorité, dont on sait qu'ils utilisent massivement les mobiles.

Bien que sa vie ait complètement basculé, qu'il se retrouve à présent seul après son divorce, Matti veut rompre le silence, et, bien qu'il dise que c'était son choix, de travailler dans de telles conditions chez Nokia, il fait cette terrible confidence, je cite :

"J'ai peur d'en parler en public, parce que je ne veux pas être traité de fou !"

Puis il rajoute : "chez Nokia, le sujet de la radiation des téléphones cellulaires a toujours été un tabou permanent, on n'était pas autorisé à aborder ce sujet au sein de l'entreprise. Pourtant, parmi le personnel, il a été attesté que les rayonnements pouvaient faire des dégâts. Cependant, personne n'a osé en parler, de peur de se faire renvoyer."

Puis avant de remercier les journalistes venus l'interroger, il termine en disant, je cite : "Ces choses ont été mises sous silence pendant trop longtemps. J'espère qu'à l'avenir, il sera possible d'en parler sans crainte et ouvertement."

 

Un médecin selon Matti Niemelä, lui aurait dores et déjà confié, avoir observé des symptômes similaires chez nombre de ses patients, et des causes identiques...

 

Article par Dyonisos.

Écrire commentaire

Commentaires : 0