Le monde du jeu vidéo est en deuil...

Certains personnages ont marqué leur temps, avec des innovations scientifiques qui ont permis d'améliorer le quotidien de leurs congénères. Quelques-uns se sont spécialisés dans le secteur de la science informatique, et c'est à ceux-là que les amateurs de jeux vidéos en tous genres doivent aujourd'hui, de pouvoir se divertir devant des consoles de plus en plus sophistiquées.
Le nom de l'homme à qui je viens rendre hommage dans cet article, ne vous sera certainement pas familier, et pourtant, il fut un pionnier en matière de jeu vidéo.
Il s'appelait Ralph Baer et il est décédé le 6 décembre 2014 à l'âge de 92 ans.

Ce brillant ingénieur, possédait cette extraordinaire et rare faculté d'être un visionnaire. C'est-à-dire qu'en toute chose, il voyait une application secondaire, à un objet, différente de celle que son concepteur lui avait initialement attribuée.

Nombre d'objets technologiques, ont ainsi été détournés de leur fonction première, pour devenir bien plus utiles à autre chose.

Vers le milieu des années 1960, alors que les premiers téléviseurs couleurs, commencent timidement à orner les salons des plus riches, Ralph Baer pressent déjà une toute autre utilisation du petit écran... Il ne voit pas là, qu'un vulgaire objet, destiné à être regardé de façon passive, mais un prodigieux support pour... Jouer !

Imaginez le scepticisme des gens de l'époque, à qui il confie son idée folle...

Mais notre homme est obstiné et entre 1967 et 1969, la société Sanders Associates dans laquelle il travaille, spécialisée dans la fabrication de composants électroniques pour l'armée, s'intéresse suffisamment à son projet original, pour lui faire confiance et lui allouer la coquette somme pour l'époque de 2 500$, pour qu'en compagnie de 2 de ses collègues, il entame les premières recherches, dans le secteur prometteur du jeu vidéo.

Très vite, le succès est au rendez-vous et après la conception de 7 prototypes, ce qu'il convient d'appeler "l'ancêtre de la console de jeux" naissait. Elle fut baptisée : la "Brown Box":

Image ci-dessous.

Ce prototype de console devait être relié à un téléviseur, via des câbles et permettait à deux personnes de s'affronter simultanément, sur le même écran de télévision dans la première version que tout le monde à du voir, au moins une fois dans sa vie, du mythique "jeu de Ping-Pong".

Bien entendu, l'appareil retient immédiatement l'attention de Sanders Associates, qui décide en 1972 de le commercialiser, mais sous licence d'un autre fabricant civil, l'entreprise américaine "Magnavox".

La console sera baptisée la "Magnavox Odyssey".

Image ci-dessous.

Bien entendu, on est encore loin de ce que l'on connaît aujourd'hui, la "Magnavox Odyssée" n'affichant que du noir et blanc, il fallait pour coloriser, coller à même l'écran des calques transparents de couleurs diverses. De plus, la console fonctionnait exclusivement avec des piles. Et ombre au tableau, son prix était de 99$, un tarif exorbitant à l'époque.

Pourtant, les premiers amateurs vont se saigner aux quatre veines, pour faire l'acquisition de l'extraordinaire engin, vendu exclusivement dans les magasins "Maganvox" et, dès la première année, les ventes atteignent le chiffre de 130.000 exemplaires vendus aux Etats-Unis.

4 ans plus tard, elles culminent à plus de 350.000.

Incontestablement, l'engouement pour les jeux vidéos venait de naître.

J'en veux pour preuve la création de la société "Atari" qui s'est engouffrée dans cette brèche lucrative, et qui s'est étrangement inspirée du jeu de Ping-Pong imaginé par Ralph Baer et son équipe, tellement inspirée d'ailleurs, qu'un procès pour violation de brevet fut engagé, et la société "Atari" condamnée à verser à "Magnavox", la somme colossale de 700.000$.

Tout ceci n'empêchant pas la société "Atari" de connaître un succès fulgurant et des ventes records.

Très prolifique,Ralph Baer compte à son actif plus de 150 brevets technologiques (pas exclusivement dans le secteur du jeu d'ailleurs), bien qu'on se souvienne tous du célèbre jeu, de mémoire de couleurs "Simon".

Image ci-dessous.

Cet inventeur génial a connu des honneurs à la hauteur de ses créations, il a été décoré par le Président Georges W. Busch en 2006, de la "Médaille Nationale des Technologies et de l'Innovation".


Ceux qui l'ont connu, ou qui en ont entendu parler sont aujourd'hui en deuil, tout comme nos jeunes qui sans lui peut-être, n'auraient pas le loisir de pianoter sur leurs consoles de jeu.

 

Article part Dyonisos

 

(Sources Sciences et avenir)


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Monjn (mercredi, 10 décembre 2014 20:27)

    Juste un génie. Comme d'autres, il sera peut-être plus connu demain.