Et si demain vous vous nourrissiez de... Plastique ???

Nous ne sommes certes pas tous impliqués de la même manière, en matière d'écologie... Certains de nous font quotidiennement des gestes utiles, d'autres ne se sentent pas concernés, mais par contre, nul n'ignore, que certains matériaux posent de plus en plus de problèmes, dans le monde de la pollution environnementale.

C'est le cas du plastique, extrêmement nocif pour la flore et la faune de notre planète.

Bien entendu, il en existe de type biodégradable, mais la grande majorité des contenants que nous utilisons au quotidien, est encore fabriquée avec un plastique classique, celui-là même, pour lequel il faut compter entre 20 et 1000 ans, pour qu'il soit totalement détruit.

Eh bien le pari fou de deux scientifiques en microbiologie de l'Université d'Utrecht est de transformer le plastique de demain en... Denrée alimentaire !

Mais oui, vous avez bien lu : ALIMENTAIRE !


Pour ce faire, ont-ils mis au point un système intelligent pour recycler ladite matière : une "bio-ferme" destinée à la culture de champignons comestibles, poussant en exclusivité sur du plastique.

L'engin qui ressemble étrangement à une "couveuse à champignons", est constitué de sortes de nids, creux tels des œufs, déposés sous un dôme de verre.

Dans ces "nids", on vient déposer le plastique.

Le processus de transformation est rendu possible, grâce à la composition des "nids", qui est faite de gélose, d'amidon et de sucre, trois produits naturels qui nourriront le futur champignon.

Pour rester simple, c'est un peu le même procédé qui est utilisé pour les cultures en laboratoire avec "l'agar-agar", (un liant et gélifiant végétal, réputé parfait pour remplacer la gélatine animale).




L'appareil inventé s'appelle le "Fungi Mutarium".


 

Photographie ci-contre.



Ensuite, il faudra verser du "Mycélium" liquide, au cœur des nids, qui peu à peu sera absorbé par le plastique et la "Gélose".

Il faudra toutefois plusieurs mois, avant que tout le plastique soit "mangé", et que le champignon arrivé à maturité, soit devenu comestible.

Les scientifiques de l'Université d'Utrecht, travaillent d'ores et déjà avec des designers, à l'élaboration d'un nouveau système de "Fungi Mutarium", bien plus performant, dans lequel par exemple une augmentation du taux d'humidité "Intra-dôme", permettrait de réduire le temps de production du "champignon-plastique".


Enfin, il va leur falloir trouver un mécène, qui accepte de financer leur ambitieux projet.


Ce n'est donc pas pour demain que cette méthode permettra d'éradiquer la totalité du plastique présent sur la planète, mais ce sont souvent d'anodines inventions telles que le "Fungi Mutarium", qui aboutissent un jour à de formidables innovations scientifiques.


Pour ma part, je suis un peu réticent, à l'idée de préparer demain à ma charmante épouse, une omelette aux "champignons-plastique". Bien que je suppose que déjà depuis des lustres, on nous fasse avaler des aliments, issus de produits peu ragoûtants.




L'évolution phase par phase du "Champignon plastique"





Article part Dyonisos.


(sources Daily Geek Show)

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    El-Indio Mawashigeri (jeudi, 18 décembre 2014 18:12)

    Bah, ça se mangera un jour, entre deux bouchées de grillons, qui eux sont déjà cuisinés par de grands chefs...
    Quand on aura bousillé tout l'écosystème, et que feu les abeilles ne butineront plus, que les arbres ne donneront plus de fruits, que peu de choses pourront encore pousser, on se tournera vers ce champignon qui se développera sur les vestiges pétrochimiques de notre "civilisation" déchue. Bon appétit !