Un implant, remplacera t-il un jour les médicaments contre l'hypertension ?

L'hypertension, est une pathologie qui touche un grand nombre de personnes dans le monde, mais en ce qui concerne les traitements, et, la gravité de ce mal, nul n'est logé à la même enseigne.

Il existe certes des médicaments visant à réguler l'hypertension, mais les patients doivent rester soumis à de fréquents contrôles, des changements de posologie, de dosages, etc.

De plus, il n'est pas rare que parmi les personnes traitées, certaines présentent des intolérances, à des molécules contenues dans les comprimés.

Dans cet article, nous allons voir qu'il sera peut-être possible, dans un proche avenir de remplacer toute médication, par un implant...

Le Docteur Melvin Lobo, est devenu le Directeur de l'essai mené par la Queen Mary University de Londres, visant à tester un nouveau concept révolutionnaire, appelé "The Coupler".

Il s'agit d'un implant de type entièrement "mécanique", que l'on vient installer "à cheval", entre l'artère et la veine se trouvant dans la cuisse.

De la taille d'un trombone, son rôle est de créer une "sorte de pont" entre les deux circuits, afin de relâcher un peu de cette pression sanguine, qui s'exerce sur la paroi de l'artère vers la veine voisine.


Rappelons que la différence entre une artère et une veine, est que la première apporte le sang du cœur vers les organes, tandis que la seconde, le fait dans le sens inverse, des organes vers le cœur.


D'après les dires du Docteur Melvin Lobo, une fois l'implant posé, l'effet est immédiat.


Les résultats de l'essai clinique randomisé, mené en aveugle sur 83 patients, ont été publiés dans la célèbre revue The Lancet le 22 janvier 2015, et concluaient, je cite : "à une efficacité significative".

Sur ces 83 patients, 44 avaient bénéficié d'une implantation de "The Coupler" et 39 d'un traitement de type classique.

Chez les premiers, il a été constaté une bien meilleure régulation de la pression sanguine, que pour les autres.


Toutefois, le but n'est pas de procéder à l'implantation de "The Coupler", systématiquement sur tous les patients, mais en priorité chez ceux qui souffrent "d'hypertensions résistantes", dont on sait à présent qu'ils répondent mal aux traitements médicamenteux.

Il faut également savoir, que l'intervention est réalisée sous anesthésie locale et ne dure pas plus de 40 minutes.


Le Docteur Melvin Lobo confiait lors d'une interview, je cite : "voilà quelque chose d'inédit dans le traitement de l'hypertension", avant de préciser qu'à l'heure actuelle, tout médicament existant, se focalisait sur la "régulation neurologique" ou "hormonale" de la pression sanguine, ou encore qu'il fallait se tourner vers d'autres traitements, connus sous le nom de "dénervation rénale", centrés quant à eux sur le système nerveux rénal.


Seule ombre au tableau, il a été constaté chez 29 % des personnes, ayant reçu l'implant lors de l'essai clinique, une "Sténose" de la jambe.


Une "Sténose" est un rétrécissement d'une veine, ou d'une artère.


Il sera donc nécessaire en cas de "Sténose", de réaliser une autre intervention, qui consistera à poser un "Stent"


Un "Stent", est une sorte d'anneau cylindrique, au maillage hélicoïdal, qui reste en place après gonflage d'un ballon dans la veine ou l'artère rétrécie, en vue de les maintenir ouvertes.


Bien qu'il faille encore envisager d'autres essais cliniques, pour s'assurer sur les patients, d'une parfaite sécurité du dispositif à long terme, le Docteur Melvin Lobo, se veut confiant quant à l'avenir de "The Coupler", et aurait déclaré je cite : "voilà un nouvel outil inattendu, qui pourrait un jour rejoindre l'arsenal des cardiologues, afin de lutter contre l'hypertension"


Article part Dyonisos.


(sources sciences et avenir)


La vidéo ci-dessous, présente l'implantation de "The Coupler". Majoritairement réalisée avec des images d'illustration, elle ne montre rien de véritablement choquant, malgré son caractère chirurgical.

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Tanesie (lundi, 02 février 2015 18:45)

    Ce serai vraiment formidable, plus de médicament a prendre...

  • #2

    Betsy Lamontagne (lundi, 02 février 2015 19:21)

    J'ai beaucoup apprécié cet article. Il concerne beaucoup de gens. Merci du fond du cœur.

  • #3

    Monjn (mardi, 03 février 2015 17:57)

    Compte tenu des progrès dans le domaine de l'infiniment petit nous aurons de plus en plus de résultats positifs de ce genre et on ne peut que s'en féliciter. Il fallait avoir la bonne idée dans ce cas précis, c'est fait et bravo au Docteur Melvin Lobo.
    Merci Dyonisos de nous rendre facile la lecture de cette découverte. C'est tellement facilité que j'ai l'impression de voir un clapet de surpression sur un circuit hydraulique. Avec l'infiniment petit, ils y parviendront; le cœur artificiel est une pompe hydraulique avec clapets anti-retour.
    L'avenir n'a pas fini de nous surprendre mais en de pareil cas, dieu que c'est beau le progrès.