Doutes et polémiques, sur un nouveau coupe-faim...

Je suis toujours heureux, d'écrire un article qui honore la France, quand elle préfère se démarquer de l'avis de la communauté scientifique, et dans le cas présent, de celui émis par l'Agence européenne du médicament.
Peut-être avons-nous enfin parmi nos autorités sanitaires, pharmacologiques, des personnes qui font passer la sécurité des êtres humains, avant le profit colossal généré par des médicaments, mal testés, reconnus après commercialisation comme dangereux, voire mortel pour les patients à qui on les a prescrits.

Récemment, "l'Agence européenne du médicament" a émis un avis favorable, visant à commercialiser, un nouveau coupe-faim, appelé"Mysimba", dont les mérites sont vantés par des spécialistes, dont on se demande s'ils n'ont pas été trop vite en besogne.

Toujours est-il, que l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), s'est sont formellement opposée à toute mise sur le marché de ce coupe-faim, sur notre territoire.


Voici les raisons invoquées pour ce refus :


Déjà, chacun sait que jusqu'à nos jours, aucun laborantin n'a pu encore inventer la "pilule miracle" qui permettrait d'effacer nos rondeurs.

De plus, il est inutile de rappeler, que la commercialisation d'un coupe-faim, présente des risques avérés. Il suffit de se remémorer l'épisode de la "pilule Alli (Orlistat)" en 2009, mise en vente dans les officines, trop rapidement et retirée 3 ans plus tard, au motif qu'elle avait une efficacité amaigrissante moindre, mais surtout qu'elle provoquait chez les patients, en plus des troubles digestifs sévères, de sérieuses carences, qualifiées par les médecins, nutritionnistes, et autres diététiciens, comme extrêmement préjudiciables à la santé.


L'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), joue donc la prudence en ce qui concerne le "Dossier Mysimba", qui je le rappelle, je cite : "a reçu un avis favorable pour son "Autorisation de Mise sur le Marché" (AMM) par l'Agence européenne du médicament (EMA), en tant que nouveau traitement de l'obésité et du surpoids (naltrexone/bupropion), et aurait pu être vendu dans les pharmacies françaises."


L'ANSM indique dans un communiqué du 11 février dernier, avoir, je cite : "voté contre l'octroi de cette autorisation de mise sur le marché centralisée, estimant que : la sécurité du produit n'était pas suffisamment établie".

Dans le même temps, le Comité permanent des médicaments à usage humain, siégeant auprès de la Commission européenne a été saisi, en vue du réexamen du dossier.

"La France, par la voix de l'ANSM, considère que, je cite : "le rapport bénéfice/risque dans l'indication retenue est négatif, en raison d'une efficacité limitée sur la perte de poids et de problèmes de sécurité, notamment, des incertitudes au regard des effets indésirables, d'ordre neuropsychiatriques et cardiovasculaires."


L'affaire est désormais entre les mains de la Commission européenne, qui devrait lors d'une réunion de son Comité Permanent, prévue dès le mois de mars prochain, trancher sur l'octroi ou non, de l'Autorisation de Mise sur le Marché du "Mysimba".

 

Article par Dyonisos.


(sources medisite.fr)

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Tanesie (lundi, 16 février 2015 17:21)

    A t'ont besoin de ses pilules pour maigrir. Moi j'ai la solution, mets un cadanas sur ton frigo, évite d'aller a Mac-Do........SIMPLE NON???

  • #2

    Betsy lamontagne (lundi, 16 février 2015 18:06)

    Pour éviter de faire du bide, il faut se manier un peu. C'est le seul truc que je connaisse et qui soit vraiment efficace.

  • #3

    lili B (mercredi, 18 février 2015 09:08)

    déjà le nom du médicament sonne comme une blague "pertonpoids"... tiens, même cette page ne reconnaît pas ce nom...
    j'ai pris, il fut un temps, du médiator et quoique ma pathologie n'ait pas été reconnue, je souffre au moindre effort de crampes au coeur, et bien que l'on m'ait affirmé que cela ne se pouvait, puisque le coeur est un muscle lisse (?) les douleurs ne se sont pas estompées pour autant.
    alors, je vous en prie, ami(e)s tentées par ce nouveau médicament, soyez très suspicieuses !

  • #4

    Dyonisos (mercredi, 18 février 2015 12:19)

    Je souris un peu... Le "Pertonpoids" et tout à fait fictif !
    C'est moi qui me suis amusé à inventer ce médicament, pour ajouter une touche d'humour et ne pas ajouter de publicité à un produit déjà existant...
    C'est l'article qui importe, non le montage Photofiltre...
    Amitiés.

  • #5

    Monjn (vendredi, 27 février 2015 12:12)

    Je commencerai par saluer la décision des sages de l'ANSM certainement guidés dans leur décision par les malheurs précédents.
    Ensuite, je me garderai de dire avec trop de promptitude qu'il suffit de...pour maigrir. C'est un peu trop péremptoire et ça ne laisse aucune place à la situation génétique de certains de nos concitoyens qui sont différents de nous et qui grossissent juste en regardant les autres manger. Oui, là j'exagère un peu mais c'est pour bien faire comprendre qu'ils n'y sont pas pour grand chose. On pourra toujours écrire que quand on ne mange pas on ne peut pas grossir. Que quelques jours de jeunes c'est bon pour la santé. Mais à vrai dire sans un suivi médical ou pour le moins avec un nutritionniste il est dangereux de se lancer dans les "y a qu'a" ou "faut qu'on". Tout juste pourra t'on dire aux gourmands (ce sont les plus nombreux) qu'il faut être raisonnable et réduire les portions.
    Je laisse aux spécialistes le soin d'en dire davantage.