Le subliminal, une technique qui fait parler, mais dont on parle peu...

N'avez-vous jamais eu cette étrange sensation d'attirance, pour un produit, un film, une marque plutôt qu'une autre, voire un personnage public ? Et cela sans comprendre vraiment pourquoi, mais sans pouvoir faire autrement non plus, comme s'il était devenu vital pour vous, d'exécuter une action qu'une force mystérieuse vous aurait imposée...
Peut-être alors, avez-vous été victime, de ce que certains qualifient "d'attaque subliminale."
Le sujet demeure tabou, et nombre de spécialistes se sont cassé les dents, en tentant d'en percer le mystère...
Pour ma part, ma curiosité étant piquée, j'ai pensé que cet article présenterait un intérêt certain, pour toutes celles et ceux, qui tout comme moi, aiment se titiller les neurones...

En 1957, un fait divers avait défrayé la chronique, quand un certain James Vicary, alors responsable marketing dans le New Jersey, pour la célèbre firme "Coca-Cola", avait affirmé que de furtives images, avaient été intégrées dans des spots télévisés divers, et où il était inscrit des messages du style : "mangez du pop-corn !" Ou encore Buvez du Coca-Cola !". Ces images visaient selon lui à marquer le subconscient des spectateurs, dans les cinémas principalement, et les inciter à acheter des produits, malgré eux.
James Vicary avait également affirmé qu'avec ce procédé, les ventes avaient augmenté de 18 % pour le "Coca-Cola" et de 50% pour le "Pop-corn".
Les américains, puritains comme on les connaît, avaient aussitôt crié à la manipulation mentale, et étrangement James Vicary, avait lors d'une déclaration publique, avoué qu'il avait tout inventé.
Ensuite fut-il conclu après des essais expérimentaux, que je cite "la présentation subliminale de messages publicitaires, n'aurait des impacts que dans des conditions très limitées".
Inutile de dire, que l'affaire fut rapidement étouffée...
Mais pour beaucoup, l'utilisation de ce que l'on appelle de nos jours les "messages subliminaux" était née...

Explication scientifique :

Dans le cadre d'une projection cinématographique, le défilement des images est de 24 par secondes, cadence idéale pour une perception parfaite.
Si l'on vient ajouter une image subliminale, généralement hors contexte, c'est-à-dire qui n'a absolument rien à voir avec le film visionné, durant un laps de temps de 0,04 seconde, le spectateur, consciemment, ne sera pas en mesure de percevoir cette image. Par contre, le cerveau, à la manière d'un puissant ordinateur, va au contraire stocker l'information visuelle, et la conserver en mémoire. C'est alors que, comme je le disais plus haut, un être humain va être attiré par un produit plutôt qu'un autre par exemple, en faire l'acquisition de manière conditionnée et sans savoir pourquoi il l'a fait. On parle de : "stimulus subliminal"

Certainement, vous souvenez-vous d'une célèbre marque de whisky, Cutty Sark, dont les spots publicitaires étaient, il faut le reconnaître, particulièrement attractifs.
Ce qu'on sait moins, c'est que l'explosion des ventes de bouteilles du merveilleux breuvage, avaient explosé dès les premiers spots, car au beau milieu d'un glaçon, flottant dans un verre de whisky, et surmonté d'une voile tel un galion espagnol, il y avait l'image subliminale d'une femme nue, placée judicieusement au moment où le slogan "Bienvenue à bord !" Était scandé...
Une enquête avait été ordonnée, un bref reportage furtif lui aussi avait annoncé une condamnation, et une fois encore plus rien...
Toujours est-il que des hommes interrogés, avaient avoué se diriger irrésistiblement dans le rayon alcool, vers les bouteilles de la marque.
La manipulation mentale, car c'est bien de cela qu'il s'agit, ne semble pas déranger outre mesure les autorités, car en France, en 2001, durant la deuxième édition de l'émission Popstars diffusée sur la chaîne M6, un téléspectateur, on ne sait par quel procédé, affirmait avoir détecté trente-trois images subliminales de l'appareil photo Kodak Fun.
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) avait été saisi, et avait mené une enquête.
Il avait conclu, je cite : "à une plausible insertion par inadvertance" et avait ajouté, que sur cette même chaîne, le 27 mai 2003, il y avait eu "insertion d'image subliminale" d'un logo pour "Freedent White", dans le générique de parrainage de "Caméra Café".
De plus, le CSA affirmait que l'image était réapparue dans les mêmes conditions, les 28,29, et 30 mai.
Le CSA avait alors demandé des explications à la chaîne, et lui avait rappelé l'interdiction de cette pratique, du moins la recommandation adoptée en date du 27 février 2002.
Plus de nouvelles de l'affaire là, non plus !
Les cas sont légion, mais parmi les plus célèbres en France, on cite celui de la campagne présidentielle de 1988...
Durant le générique "d'Antenne 2", aujourd'hui "France 2", était apparue discrètement le visage du candidat et Président sortant, un certain François Mitterand... Les images furent aussitôt retirées, mais pas assez rapidement semble-t-il, puisqu'un procès fut intenté, pour "manipulation électorale"...
Il fut conclu de manière rocambolesque plutôt que scientifique, à "l'absence de reconnaissance d'utilisation d'images subliminales", car celles-ci duraient plus d'un vingtième de seconde...
Procès perdu, affaire étouffée... Vous vous en doutiez !
Enfin, si ce procédé n'apporte rien, on peut se demander alors pourquoi, les Américains en ont usé, comme un certain Georges W.Busch, qui lors d'un spot télévisé durant sa campagne électorale, avait fait intégrer "l'image subliminale" de son adversaire de l'époque Al Gore, avec la mention "Rats !" (salaud)
Et également, pourquoi en 2008 cette fois, durant quelques dixièmes de secondes, dans le générique de la chaîne américaine "Fox 5 News", "l'image subliminale" du candidat républicain John McCain, en compagnie de sa femme avait été intégrée.
Partout sur le web, la vidéo suscita de vives polémiques chez les internautes, qui allèrent jusqu'à accuser la chaîne, réputée très proche des milieux conservateurs, là encore de "manipulation électorale"...
Je me répète, je sais... Affaire étouffée !

Pour ma part, et ce n'est là qu'un avis on ne peut plus personnel, je reste persuadé que de grandes firmes, de puissants groupes, peut-être même des sites d'informations, voire des chaînes réservées à la jeunesse, doivent utiliser dans le secret le plus total, des "images subliminales", afin de conditionner un peu mieux, le cerveau des pauvres marionnettes, qu'ils ne cessent de vouloir nous faire devenir...

Ainsi, la prochaine fois, au supermarché, ne soyez plus étonnés de voir, posé par vos soins sur le tapis roulant de caisse, un paquet de chips de la marque "Sprouls", dont le nom vous a mystérieusement séduit...

Article par Dyonisos
(Sources, articles médicaux divers, Wikipédia)



Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Thérèse André-Abdelaziz (mardi, 28 avril 2015 23:53)

    Ces "messages subliminaux"sont intégrés-depuis des décennies - dans des paroles de chansons, de musique accompagnant ces chansons et délivrent des appels à la haine et à la violence par exemple. Il y en a pléthore.Mais personne n'en parlait vraiment, du moins sans vulgarisation.
    Depuis une trentaine d'années ou un peu plus des débuts d'explications et de mises en garde existent mais distillées au compte-goutte et soigneusement étouffées...

  • #2

    ANNE (mardi, 28 avril 2015 23:55)

    Belle idée que de soulever ce pot aux roses qui est plutôt un pot de fer. Se battre contre les magnats de l'industrie ou de la politique pour dénoncer l'utilisation d'images subliminales est très louable. Mais je doute que les grands groupes acceptent d'être contrôlés sur ce point. Quant aux hommes politiques, peu d'ardeur au combat.
    Sincèrement
    Anne