Air pollué purifié et bijoux...

Plus qu'un problème dont d'aucuns prétendent qu'il est insoluble, la pollution est devenue un fléau.
Savez-vous par exemple qu'il est à présent avéré, que pour la seule région Île-de-France, la pollution est responsable de 1000 décès par an ?
Des solutions ont bien entendu été proposées, mais il est difficile pour les écologistes, de s'entendre, entre ce qui pourrait être bénéfique pour les uns, et considéré comme inopportun, voire néfaste pour les autres. Bref, les querelles n'arrangent rien à l'affaire.
L'air que nous respirons étant donc de plus en plus vicié, un designer néerlandais, a décidé de prendre le problème à l'envers.
Je vais tenter dans cet article, de vous présenter au mieux cette invention originale, et peut-être salvatrice.

L'inventeur de génie est néerlandais, s'appelle Daan Roosegaarde, et je suis persuadé que son nom ne vous dit absolument rien... Pourtant, ce personnage étonnant, gagne à être connu.
Il a estimé, qu'il était urgent de réagir, et, que les interminables discussions, liées aux divers phénomènes pouvant polluer l'air, ne menaient en l'état à pas-grand-chose de concret.

Aussi s'est-il dit, que de toute manière, l'air respiré par une grande majorité de citadins, avait atteint la limite de pollution.
Il a donc tout bêtement pensé, à purifier l'air vicié, plutôt que de tenter d'éradiquer les causes.
Ainsi, après trois longues années d'un travail acharné en matière de recherche et de développement, Daan Roosergaarde a présenté ce qu'il convient d'appeler, le plus grand purificateur d'air du monde.
Il s'agit d'une imposante tour de 7 mètres de haut, qui est capable de filtrer l'air, avant de le restituer totalement dépollué.
En fait, le génie de Daan Roosegarde ne s'arrête pas là ! Lorsque sa tour aspire 30.000 m3 d'air pollué, elle les condense avant le rejet, et, le fruit de cette condensation permet de former de superbes petites pierres, qui telles leurs cousines précieuses, mais pour un coût bien moindre, peuvent venir orner élégamment des bijoux, comme des bagues, pendentifs et autres boutons de manchette.
Sachez que chacune de ces pierres, équivaut à 1 000m3 d'air dépollué.
Les habitants de Rotterdam, où "l'engin" est dores et déjà en action, sont emballés à l'idée de porter ce qu'ils ont désormais baptisé "les pierres de pollution", et, de contribuer en les achetant à la purification de l'air ambiant, grâce à une partie de l'argent récolté, et, réinvesti.

La tour est pour l'instant alimentée à la manière d'une chaudière, par une énergie durable de 1400 watts.


Explication technique succincte :
[Une électrode envoie des ions positifs dans l’air qui vont se joindre à des particules de poussière, de pollution en somme. Une surface chargée négativement tire par la suite les ions positifs à l’intérieur de la tour, fermement agrippés à la poussière. L’air est ainsi purifié.]
Daan et son équipe, en insatiables chercheurs, réfléchissent déjà, à intégrer des panneaux photovoltaïques au système.
Il aura tout de même fallu attendre 2 ans, avant que la tour de Daan Roosegarde, passe de l'état de projet, à la construction.
Pour l'instant, elle trône non loin du studio de son inventeur, à Rotterdam, après avoir été financée par le maire et le gouvernement local, mais on parle déjà d'étendre le projet à d'autres villes.
On prétend que la tour devrait prochainement s'expatrier à Pékin, ville tristement célèbre où flotte en permanence, un épais brouillard meurtrier de pollution.
En effet, en 2012, plus de 8 600 décès, directement liés à cet inquiétant phénomène, avaient été recensés entre les villes de Pékin, Shangaï, Canton et Xi'an.
Ensuite, l'appareil, pourrait bien se rendre à Mumbai, et peut-être même à Paris !


Un financement participatif a été mis en ligne afin de financer le projet, pour en savoir davantage, cliquez sur le lien ci-dessous.


https://www.kickstarter.com/projects/1777606920/the-smog-free-tower


Vous pourrez, si le cœur vous en dit, acheter des bijoux ornés de “pierre de pollution” afin de devenir vous aussi, porteurs du projet.
Bien que cette tour ne soit pour l'instant, pas particulièrement esthétique, il se pourrait qu’elle fasse un jour partie, de l’architecture d’une ville novatrice et plus propre.


À titre personnel, je trouve rassurant, que des scientifiques œuvrent, pour améliorer notre quotidien, et surtout l'avenir de nos enfants...


Article par Dyonisos.


(Sources Daily Geek Show)

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Asma TIC (samedi, 02 avril 2016 11:00)

    La tour est-elle silencieuse ?

  • #2

    Dyonisos (samedi, 02 avril 2016 13:08)

    On perçoit paraît-il un léger ronflement...