La fusée Ottomane... Vaste blague, mais jolie légende !

Loin de moi l'idée de me faire moqueur, mais il faut avouer que parfois, certaines affirmations, dans quelques domaines que ce soit d'ailleurs, ne peuvent que prêter à sourire, tant ceux qui les lancent, usent de théories qui relèvent du burlesque.

Je ne prétends pas non plus avoir la science infuse, tout au plus suis-je un petit scientifique de formation, qui peut se vanter sans prétention aucune, de posséder quelques bases lui permettant de réagir, à des affirmations pseudo-scientifiques erronées, pour ne pas dire hautement risibles.

C'est donc ce que je vais faire dans cet article, suite à des informations que d'ex-collègues, scientifiques eux-aussi, m'ont transmises, comme, pardonnez-moi l'expression, on enverrait à un tiers une bonne blague...

Sauf que dans le cas présent, les auteurs de cette "blague", croient mordicus à ce qu'ils avancent, et comptent même convaincre leur auditoire de la véracité de leurs propos...

Il n'en fallait pas plus, pour que je vienne mettre mon grain de chlorure de sodium...

Il y a peu, le Président Turc Recep Tayyip Erdogan, profitait de la rupture du jeûne (Iftar), organisé par le Croissant Vert Turc, pour affirmer à son auditoire que les premiers hommes à avoir mis le pied sur la lune, n'étaient pas, contrairement à ce que l'on affirme les Américains, mais les Ottomans.

Le Président Erdogan poursuivait en disant que voilà 300 ans, les premiers explorateurs lunaires, étaient des musulmans, et que plus fort encore, ils avaient juré y retourner, pour construire de leurs mains, une mosquée dans le cratère, où ils s'étaient posés...

 

Même si Neil Amstrong se voit désormais relégué au rang de vil pionnier usurpateur, ce qui est certain, c'est que les astronautes musulmans, pour des raisons que nous ignorons, n'ont érigé sur notre satellite aucune sainte construction, car nul minaret n'a été à ce jour décelé sur la lune...

 

Je suis ouvert d'esprit, et après tout pourquoi les Ottomans, ne seraient-ils pas les premiers conquérants de l'espace ! Mais là quand même, les arguments avancés sont fantoches !

 

J'avais déjà entendu parler, comme nombre de gens, de la fameuse légende de Lagari Hasan Celebi, plus connu sous le nom de "l’Homme Fusée Ottoman", qui en 1633, voilà donc très exactement 334 ans, aurait décollé du sol avec un engin propulsé par des fusées, utilisant la poudre à canon comme combustible.

Cette légende, avait été rapportée par un marchand et voyageur Arabe, du nom de Mehmed Zilli, (appelé aussi Evliya Celebi).

Sa description de l'exploit de Lagari Hasan Celebi était très bien détaillée, et il affirmait même savoir que la propulsion des 7 fusées, avaient été assurée par très précisément 50 okka (63,5kg) de poudre à canon.

Toujours selon Mehmed Zilli, le premier décollage aurait eu lieu à Sarayburnu, tout près de Palais Topkapi d'Istanbul.

L'essai ayant été concluant (200 mètres dans les airs avant une réception en pleine mer), 2 années plus tard, Lagari Hasan Celebi, s'envolait vers la lune, en revenait, "amérissait" de nouveau, avec de surcroît un message divin pour son Sultan je cite : "ô mon sultan ! Jésus te passe le bonjour !", qu'il cria tout en nageant pour revenir sur la terre ferme.

Ci-dessus, une peinture du 17ème siècle représente la célèbre tentative de vol de Lagari Hasan Celebi.

Bon, une bien jolie légende, à raconter à nos enfants, avant qu'ils ne s'endorment, mais de grâce ! Rien de plus qu'une légende !...

 

Malgré tout, le Président Recep Tayyip Erdogan, s’en est pris aux sceptiques qui se sont moqués de ses dires, en ajoutant même qu’il aurait prochainement les preuves pour soutenir ses allégations.

Si ces dernières sont liées aux plans fournis, je doute qu'elles apportent la moindre crédibilité à cette légende, car l'ensemble de la communauté scientifique, s'accorde à dire que l'engin spatial, tel qu'il fut conçu, selon les dires de Lagari Hasan Celebi, n'aurait pas pu permettre à un "aviateur" de survivre, à un voyage spatial.

Ci-dessus, le plan réalisé, aussi fidèlement que possible, d'après les indications données, textes-témoignages, et croquis d'époque.

 

À l'aide de ce plan, et bien qu'il soit toutefois difficile de réaliser l'engin tel qu'il le fut au 17e siècle, des professionnels ont reconstruit la fusée, lors d'une très populaire émission télévisée scientifique, "MythBuster", le 11 novembre 2009, dans l'épisode baptisé "Crash and Burn".

La fusée a bien décollé du sol, mais a hélas (comme prévu unanimement par les scientifiques), explosé en plein vol, et ce, à une centaine de mètres à peine.

Les scientifiques ont en outre précisé, que la fusée "re-conçue" par leurs soins, l'avait été avec des matériaux et alliages, qu'une personnalité du 17e siècle, même la plus érudite, aurait été dans l'impossibilité d'utiliser.

Cela est selon eux tout à fait vérifiable, si l'on se réfère aux ustensiles, armes et autres accessoires métalliques retrouvés lors de fouille, construits au 17e siècle, et dont on connaît de façon absolue la composition.

 

Autant dire que les conclusions des spécialistes, enterrent définitivement, toute affirmation d'un supposé vol dans l'espace de Lagari Hasan Celebi, et de ce fait, comme dit plus haut, un retour différé sur terre.

 

De plus, même en admettant que tout cela fut bien réel, comment la survie de "l'astronaute", aurait-elle été assurée, en considérant les contraintes telles que le refroidissement interne de la fusée, à cause de l'échauffement extérieur dû au seul frottement de l'air sur la carlingue, ou encore par quel système Lagari Hasan Celebi, aurait-il pu tout simplement respirer, lors du voyage allé et retour...

Nous ne parlerons pas des contraintes liées à l'apesanteur une fois arrivé sur la lune, ni des solutions trouvées à l'époque pour régir les aléas de la pression atmosphérique, de la dépressurisation, de l'alimentation, de la gestion de l'hygiène, des contrôles de trajectoire de l'engin, ou encore de la maîtrise de l'attraction terrestre, etc...

La liste est longue, vous vous en doutez !

 

Ainsi, tous les professionnels de l'aérospatiale en sont-ils venus à la conclusion, qu'il est absolument impossible, qu'un aviateur ait pu survivre à un tel voyage.

 

Quant aux historiens, ils espèrent que cette merveilleuse histoire, restera au stade de la légende, et que l'on ne tentera pas à grands coups d'endoctrinement, d'imprégner de jeunes cerveaux avec des affirmations pseudo-scientifiques, à dormir debout, qui généralement ne permettent pas de briller en compagnie.

 

Article par Dyonisos.

(Sources, divers articles journalistiques, scientifiques, et recherches internet)

Écrire commentaire

Commentaires : 0